[Éditorial] Lueurs d’espoir en RDC

0
159
Un électeur attend pour voter, le 30 novembre 2011, pour la présidentielle en RDC (archives). © JEROME DELAY/AP/SIPA

Sur les rives du fleuve Congo, les bonnes nouvelles sont trop rares pour bouder son plaisir lorsque l’une d’elles pointe le bout du nez. Réjouissons-nous donc – avec la réserve et la modération requises.

En désignant, le 8 août, son ancien vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary, pour lui succéder et être le candidat de la majorité, le président congolais, Joseph Kabila, laisse entrevoir un scénario inédit dans l’histoire de ce vaste pays regorgeant de richesses, mais où le pouvoir ne s’est jamais pris que par la force : celui d’un transfert pacifique des responsabilités de chef de l’État à l’issue d’une présidentielle.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here