Cas d’Ebola à POG: le gouvernement doit communiquer

0
122

Libreville, le 31 octobre ( NVG)- Depuis l’annonce d’un possible cas de la maladie épidémiologique Ebola porté par l’équipage d’un navire ayant été acheminé à Port -Gentil et certains hospitalisés voire décédés, les populations de la capitale économique ne cessent d’afficher leur inquiétude face à cette crise sanitaire. Il est vrai que des échantillons biologiques ont été acheminés au CIRMF ( Centre International de Recherches Médicales de Franceville) pour analyses, mais les résultats tardent à tomber.

L’inquiétude qui risque de s’emparer des populations est le fait de vouloir cacher ou dissimuler certaines informations au détriment de la vérité. Les autorités gouvernementales devraient communiquer beaucoup plus afin de rassurer les populations, les opérateurs économiques et les bailleurs de fonds. Toute dissimulation pourrait avoir des conséquences désastreuses pour notre pays. Le Burkina Faso il y a quelques années a payé le prix fort dans le passé.

Selon des sources proche du dossier, l’OMS, le médecin qui aurait traité en premier le capitaine du navire et son adjoint, aurait confié que l’adjoint du capitaine soupçonnait << certains membres de l'équipage de leur avoir fait consommer un produit liquide mystérieux non identifié >>. Et d’après certaines sources du côté du CIRMF, il y aurait plus de peur que de mal, car aucun résultat positif à Ebola ne ressortirait des analystes effectuées. Nous y reviendrons.

Copyright : lesnouvellesdugabon.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here