L’école publique de Kinguélé aux abois

0
66

Libreville, le 11 février 2020(NVG)- C’est devenu le quotidien des élèves et enseignants de l’école publique de Kinguélé à chaque averse sur la capitale gabonaise, Libreville. En effet, à chaque apparition de dame pluie, plusieurs salles de classes réparties sur quelques bâtiments, font face à des inondations. L’eau de pluie envahit les salles de classes au point de perturber le déroulement des cours. Conséquence immédiate, les élèves et les enseignants sont obligés de retrousser les manches afin d’évacuer les eaux.

C’est une situation qui perturbe depuis des années, << nous avons parfois évoqués la dégradation de notre école auprès des autorités de tutelle, mais jusqu’alors aucune action concrète n’a été menée dans sens >>, s’est indigné un riverain du quartier. Le cas seul de l’école publique de Kinguélé ne saurait être un cas isolé, loin sans faux. Plusieurs écoles sur le territoire national font face à de nombreux problèmes.

Effectifs pléthoriques, manque de salles de classes, manque de tables bancs, manque d’enseignants, établissements défectueux, la liste est longue. Bien que les autorités de notre pays procèdent à plusieurs réhabilitations, il y’a que des manquements sont toujours autant palpables sur le terrain.

Copyright : lesnouvellesdugabon.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here