Le secrétariat du ministère de l’éducation nationale investit par les enseignants

0
75

Libreville, le 12 février 2020 (NVG)- Lundi dernier, un mouvement d’humeur a été déclenché par plus de 200 enseignants stagiaires issus de l’ENS et de l’ENSET afin d’exiger de la tutelle leurs décisions d’affectations et leurs décisions d’affectations et leurs présalaires. Mais peine perdue, ces derniers se sont vus refoulés hors du portail du bâtiment abritant les locaux du secrétariat.

Le motif de la non affectation des enseignants serait tout trouvé, le manque de budget de l’État à pouvoir assumer des recrutements actuellement. Mais une question se pose, pourquoi l’État forme t – il des chômeurs ?

Récemment, le premier ministre Julien Nkoghe Bekale a au cours des plénières sur la vision du nouveau code de travail, déclaré que l’État ne peut pas continuellement recruter. Mais alors, pourquoi mobiliser autant de ressources financières et humaines pour former des futurs chômeurs ? Pour ce problème majeur du secteur éducatif n’a t – il pas été pris en compte dans le programme de construction et réhabilitation des établissements scolaires ?

Copyright : lesnouvellesdugabon.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here