Lutte contre la corruption dans l’appareil judiciaire : le Gabon à l’école du Rwanda

0
77

Libreville, le 13 février 2020 (NVG)- Le 29 octobre dernier, le président Syndicat des Magistrats du Gabon ( SYNAMAG), Germain Nguema Ella a déclaré dans les colonnes du quotidien national l’Union, << Les magistrats sont obligés de se compromettre parceque l’État ne les aide pas à être indépendants (…), le magistrat qui va juger des gens et ne sait pas ce qu’il va manger demain, n’est pas un bon magistrat>>.

Un aveu suffisamment grave qui n’avait aucunement ému grand nombre au plus haut sommet de l’État.
Pourtant, la corruption dans le cordon de l’appareil judiciaire de notre pays est une plaie devenue incurable. Et notre pays tarde à prendre à bras le corps cette situation. Or, un autre pays de l’Afrique de l’Est en a fait son cheval de bataille, notamment le Rwanda.

Le chef de l’État, Paul Kagame avait instruit la cour suprême de son pays de procéder à des enquêtes anticorruption au sein de l’appareil judiciaire. C’est dans cette optique qu’entre 2005 et 2019, 47 juges se sont vus être << révoqués>> de leurs fonctions. Et chaque année,plusieurs juges sont très souvent poursuivis pour leur implication supposée dans des affaires de corruption.

Paul Kagame, président du Rwanda, a compris qu’un État pour être fort, a besoin d’un appareil judiciaire fort et exemplaire, en dépit des détracteurs qui voient en cette << purge >> la volonté du président Rwandais de placer à ces postes stratégiques certains de ses proches.

Copyright : lesnouvellesdugabon.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here