Port – Gentil : la police au chevet des populations privées d’eau

0
78

Libreville, le 17 février 2020 ( NVG)- Dure et dure la situation que vivent actuellement les populations de la ville de Port-Gentil dans la province de l’Ogooué-Maritime. Le nombre de quartiers touchés par la pénurie d’eau potable ne cesse de grimper dans les différents arrondissements de la capitale économique. Certains quartiers comptabilisent d’ailleurs déjà 6 à 9 mois sans avoir revu le liquide précieux à leurs robinets.

La situation est d’autant plus préoccupante que le ministre actuel de l’eau et l’énergie, pourtant natif de la province, n’a toujours pas apporté des solutions immédiates à cette situation. La SEEG quant à elle dit faire de son mieux afin que la situation revienne à la normale.
Les forces de police en aides aux populations de Port -Gentil. Les forces de police basées à Port -Gentil la capitale économique gabonaise, ont fait montre d’altruisme à l’endroit des populations des quartiers Côte – d’Azur et Fort de l’eau qui depuis près de 6 mois, tirent le diable par la queue pour s’approvisionner en eau.
En dépit de nombreuses saisines du chef du quartier Côte – d’Azur Mbackogo Zacharie auprès des autorités locales, rien n’ai fait,c’est l’omerta s’insurge un riverain visiblement harassé.

Non sensibles face aux cris de détresses des compatriotes de cette partie de la ville, les agents de forces de l’ordre ont répondu présent en mettant à leur disposition de grandes citernes d’eau afin de soulager un temps soit peu cette situation difficile que traverse ces populations dans l’expectatives de meilleurs conditions de vie.

Par ailleurs, le geste a été fortement salué par les habitants qui ne savaient plus a saint se vouer. Au chef de quartier de remercier au nom des siens les agents de police pour cet acte humanitaire non sans interpeller les autorités locales d’accorder une oreille attentive à leurs supplications car vivants un calvaire depuis de nombreux mois déjà.

Copyright : lesnouvellesdugabon.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here