Le secrétaire national du PDG recadre les députés de son parti

0
185

Libreville, le 21 février 2020( NVG)- Dans un communiqué dûment signé u secrétaire général du parti démocratique gabonais (PDG), Michel Philippe Nzé, suite à la récente sortie polémique du président du groupe parlementaire PDG à l’assemblée nationale, il en ressort de façon subtile un recadrage à l’endroit de Martin Mabala après son rejet d’un possible remplacement de Julien Nkoghe Bekale au poste de premier ministre.

Le secrétaire national du parti de masse affirme, << le soutien d’un groupe parlementaire à une politique générale déterminée par le président de la république, en concertation avec le premier ministre chef du gouvernement, tous issus du même parti politique, ne déroge pas aux règles démocratiques et ne brouille pas nullement la prérogative exclusive réservée au président de la république de mettre fin aux fonctions d’un premier ministre, ou d’un autre membre du gouvernement>>.

Pour Michel Philippe Nzé, même si Julien Nkoghe Bekale a receuilli la confiance des députés après sa prestation de politique générale, le chef de l’État seul a le pouvoir de procéder au remplacement du premier ministre ou acter celui d’un quelconque autre membre du gouvernement. Il ne revient donc pas à des parlementaires de s’immiscer dans les affaires relevant de l’exécutif. Voilà qui est dit!

Copyright : lesnouvellesdugabon.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here