Que faisaient des anciens agents des services français au Gabon avant le vrai – faux coup d’état ?

0
176

Libreville, 24 février 2020 (NVG)- C’est désormais la question sur laquelle risque de se pencher les juges d’instruction face auxquels vont bientôt comparaître Brice Laccruche Allihanga et Ike Ngouoni Oyouomi, ancien DCPR d’Ali Bongo Ondimba et porte – parole de la présidence de la république. Que faisaient des anciens agents des services français sur le territoire national quelques semaines avant le vrai – faux coup d’état du 07 janvier 2019.

Le continent français dirigé par Stephan Privat, ancien des services secrets français, aurait profité de ce séjour avec ses comparses, pour procéder à une visite des lieux névralgique de la capitale gabonaise Libreville et de plusieurs autres villes du pays. Une présence dont n’aurait pas du tout été informé Frédéric Bongo Ondimba, ancien patron des services de renseignements gabonais.
Appréhendés à Libreville, les 11 militaires auraient prétendu avoir été sollicités par le cabinet de la présidence de la république gabonaise afin de procéder à un audit de la compagnie d’honneur de la garde républicaine.

Curieusement, cette même compagnie à laquelle appartenait le lieutenant Kelly Obiang, qui s’est présenté comme le chef des putschistes du vrai – faux coup d’état du 7 janvier 2019. C’est donc une présence d’anciens de la DGSE qui interroge plus d’un dans cette affaire. La justice gabonaise a- t – elle demander des explications à la France? Telle est la question qui taraude les esprits.

Copyright : lesnouvellesdugabon.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here