Que se passe – t – il au lycée public de Montalier ?

0
629

Libreville, le 2 mars 2020( NVG)- Depuis quelques jours, plusieurs échos proviendraient des élèves dudit établissement mettant en exergue certaines manigances de certains enseignants qui n’hésiterait pas de soutirer aux élèves de l’argent pour les frais de carburants de leurs véhicules.

Ces enseignants isolés, intimeraient aux élèves pendant les cours, de procéder chaque jour à des cotisations afin d’avoir de quoi payer de l’essence ou du gasoil pour leurs voitures. Les sommes oscilleraient entre 500f et 1000f.

<< Certains enseignants nous demandent de faire coti – coti par jour ou par semaine pour payer leurs carburants. Ils demandent souvent à un élève de faire la liste des élèves qui donnent l’argent. Et malheur aux notes de ceux qui ne donnent pas >>, a indiqué M.E, élève en classe de 4ème au sein dudit établissement.
Interrogé, un membre de l’administration a affirmé ne pas avoir << écho de cette situation, aucune plainte d’aucun élève n’est parvenue à ce jour à l’administration>>, a t – il déclaré.

C’est donc là une situation qui l’on sait, même si on ne le dénonce presque jamais, qui jette l’opropre sur l’éthique morale de nos enseignants. Le cas du lycée Montalier ne serait d’ailleurs pas isolés, nombreux élèves dénoncent les ambitions pécuniaires portées sur eux par leurs enseignants. Vivement que le ministre et les dirigeants des établissements scolaires haussent le ton.

Copyright : lesnouvellesdugabon.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here