Front social : un climat délétère à plusieurs niveaux

0
119
*** Local Caption *** Les fonctionnaires ont investi la fonction publique pour dénoncer plusieurs dysfonctionnements.

Libreville, le 15 Octobre 2020( NVG)- Grève générale illimitée par ci, grève générale illimitée par là, c’est désormais le quotidien des travailleurs qui revendiquent et veulent faire entendre leurs exigences auprès des autorités du pays, en tête desquelles le chef de l’État. Les ministères des travaux publics, de l’économie, de la fonction publique et tout récemment celui des eaux et forêts, sont très souvent en proie aux grèves répétées des agents qui y travaillent.

Entre climat de suspicions et d’incertitudes, les travailleurs semblent ne plus faire confiance aux gouvernants. À tel point que plusieurs syndicats ont rompu le dialogue avec le gouvernement et préfèrent rester camper sur leurs positions grève générale illimitée. C’est donc devenue le mot d’ordre par excellence face à la passivité qu’affiche souvent ceux qui sensés résoudre les problèmes des citoyens.

Hier encore, les syndicats de régies financières ont réaffirmé la poursuite de la grève générale illimitée actuelle au sein des ministères de l’économie et du pétrole. Ceux de la fonction publique et des travaux publics emboîtent le pas depuis lundi, et la société civile en général annoncent une énième paralysie générale du pays dès lundi 19 octobre. C’est donc dire que le mal est profond, la relance économique annoncée subit d’ores et déjà les retombées négatives de ces différentes grèves.

Copyright : lesnouvellesdugabon. com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here